Face au pouvoir de la pensée rationnelle et analytique, nous réclamons que nos émotions soient davantage prises en compte et intégrées dans de nouvelles stratégies plus proches de nos besoins et de ceux de la société dans son entier.Grâce à sa capacité à voir la grande photo comme les points de détails, le design de services permet tout cela.

En donnant à des non-designers la possibilité de s’approprier la sensibilité et les méthodes du design, il favorise l’implication de consommateurs et d’équipes pluridisciplinaires dans un processus intégrateur et collaboratif qui va chercher très loin dans nos capacités à être intuitifs et à trouver des idées qui ont une dimension à la fois émotionnelle et fonctionnelle.

 

En apparence très proche des outils et méthodes du management de l’innovation, il s’en distingue cependant par sa dimension empathique grâce à l’importance qu’il accorde à l’utilisateur final dès les phases amont de la démarche et à sa capacité à résoudre de multiples problèmes–marketing, organisationnelset sociétaux-

 

En résumé,le design de services est une approche holistique qui prend en compte l’expérience de services de A à Z à travers l’ensemble des canaux et des points de contacts.

Cette approche est réalisée du double point de vue de l’organisation et des utilisateurs (clients, collaborateurs, parties prenantes, etc).

 

Pourquoi le design de services?Pourquoi maintenant ?

La principale raison tient au basculement de nos économies industrielles vers une société de la connaissance plus centrée sur l’usage,la fonctionnalité et la création de services, une société où innover est une question de survie quand il s’agit d’imaginer les services, systèmes et expériences de demain.

De nombreuses entreprises parmi les plus prospères –Xerox,Lego,Apple,Mattel, P&G…utilisent la pensée design pour les accompagner dans leur mutation vers un modèle serviciel.

L’heure du design de services a sonné. Par son absence de linéarité et son apparent manque de structure, il challenge à bien des égards des approches et des styles managériaux plus traditionnels et confortables. Non seulement il requiert adaptation et agilité, mais aussi de l’audace : c’est le meilleur conseil qu’on puisse donner aujourd’hui.

Auteur: admin